L’impressionnante cuisine du Perles et Paddock

L’impressionnante cuisine du Perles et Paddock

J’ai récemment été impressionnée, ce qui n’est pas peu dire, considérant que je mange plus souvent au restaurant qu’à la maison. Il faut admettre qu’il s’était déjà classé parmi mes restos préférés de 2017, mais voici que le Perles et Paddock se réinvente et me séduit plus que jamais.

Perles et Paddock restaurant Montreal

À l’origine, ce restaurant de Griffintown proposait exclusivement un menu dégustation. Depuis le début de l’année, le menu du Perles et Paddock est composé d’une douzaine de petits plats à partager, entre 12 et 15 $.

Mais avant de vous décrire notre expérience gastronomique, revenons d’abord sur le local et le décor du Perles et Paddock. C’est dans un ancien garage que le couple de propriétaires Maxime et Jessica ont jeté leur dévolu, situé dans l’ancien quartier des écuries—d’où les différents clins d’oeil au cheval.

À l’avant, une porte de garage s’ouvre sur une première salle à manger, puis on retrouve un grand bar sous une impressionnante verrière, qui permet au restaurant d’avoir un bon nombre de plantes et même un vrai arbre. La verdure contraste à merveille avec les murs et le haut plafond blancs, et les tables de bois clair. Tout au fond se trouve une seconde salle à manger, un coin un peu plus intime et qui peut être réservé par les groupes.

Ici, rien n’est laissé au hasard. Le résultat est phénoménal, un design comme on en retrouve peu à Montréal et qui a valu au restaurant plusieurs mentions internationales.

Assises à un coin du bar, notre expérience débute par un cocktail, confectionné avec soin par les talentueux et passionnés Jonathan Homier et Frédérique Leblanc. Composé de whisky japonais, cordial asiatique, galanga, cèdre et fleurs, le cocktail Kampo est tout simplement parfait.

S’en suit le premier plat, nommé Les petites perles. Ce choix est intéressant puisqu’il compte 3 amuses-bouches, chacun accompagné par un mini cocktail. Le premier canapé est un tartare de bar, concombre au vinaigre de gingembre & citronnelle, oeufs de truite et chips de riz, présenté sur une cuillère de bois encastrée dans une assiette du même matériel faite sur mesure pour le restaurant. Un élégant verre à shooter est servi à ses côtés, rempli de liqueur de fleur de sureau, tonic et concombre. C’est à ce moment-là que je réalise le type d’expérience que je m’apprête à vivre, moi qui ne m’attendais pas à autant de travail, de finesse, et de créativité.

Perles et Paddock restaurant Montreal
Les petites perles

Les deux autres amuses-bouches, ou devrais-je plutôt dire « perles », sont présentés ensemble sur un lit de riz noir. À gauche, une chips de bagel est décorée d’une mousse de foie de volaille et d’un oeuf de caille mariné, qu’on déguste en accord avec le mini cocktail de xérès, vermouth sec, et amer à l’ail noir. À droite, on retrouve un espuma de chèvre noir frais, miel de sapin et feuille de pain, accompagné du cocktail au vermouth de miel & sapin, gin et essence de citron. Outre la sublime présentation, les saveurs explosent en bouche et l’idée des accords avec les mini cocktails rend le tout encore plus original. Un 15 $ bien investi!

Le repas se poursuit par les endives braisées, servies avec sapin baumier, pamplemousse, trompette de la mort et pain frit. C’est un plat étonnant, mais un peu trop extravagant et sucré à mon goût. De son côté, l’assiette de poireau confit est sans faute, avec mozzarella du Québec, choux de Bruxelles deux façons, et estragon.

Perles et Paddock restaurant Montreal
Endives + Poireau

On continue avec les poissons : tout d’abord le doré mariné servi froid, avec céleri, pomme verte et aneth. Un bon plat, mais pas aussi remarquable que l’omble chevalier dans un dashi avec kaffir, daikon et enoki—wow! En viande, on aime beaucoup le tataki de canard sur une purée de carottes, avec argousier et carvi, mais on capote vraiment sur l’effiloché de pintade poêlée, accompagné d’une purée d’oignons caramélisés, oignons boilers au curcuma, shiitakes frits, et une sauce vermouth & cari.

Niveau dessert, nous optons pour Les petites récompenses qui, tout comme Les petits perles, consistent à 3 petites sucreries et leur accord. Nous avons ainsi droit à une pavlova et son sorbet au lichi, éclat de pistache et meringue, en accord avec limoncello, citron, orgeat à l’amande et absinthe. Ensuite, une tartelette à l’avoine décorée par une crème au café et une pâte de fruits à la bière noire, avec un mini cocktail de rhum, rabarbaro, mezcal, café et crème de stout. Finalement, un petit financier à la noisette, chantilly et caramel, qu’on déguste avec un cocktail au brandy espagnol, xérès, amer chocolat et sel. Une finale sucrée réussie!

Perles et Paddock restaurant Montreal
Les petites récompenses

Vous aurez sans doute compris à la lecture de cet article pourquoi le restaurant Perles et Paddock m’a impressionné : une cuisine créative de haut calibre, des mini cocktails originaux, un décor d’une beauté rarement égalée, et un personnel compétent et attentionné. À essayer au plus vite!

PERLES & PADDOCK – 403 des Seigneurs, Montréal.

Veuillez noter que j’ai été invitée par le restaurant, sans obligation de publier. Les opinions sont les miennes.

Une réflexion sur “L’impressionnante cuisine du Perles et Paddock

  1. Quelle belle expérience culinaire ! Je te lis Mel. et à mon âge (77 ans ) je découvre des mets tellement spécial et inconnue de moi . C’est un délice de te lire et ça nous donnes le goût d’y aller et d’essayer ces merveilles ! Ta Grand-Maman qui t’adore ! xx

Laissez un commentaire