Les réconfortants ramen du restaurant Tsukuyomi.

Les réconfortants ramen du restaurant Tsukuyomi.

L’hiver est à nos portes, et Dame Nature s’amuse à nous le rappeler à coup de -5 degrés. Soyons optimiste, le mois de décembre signifie également qu’on pourra faire le sapin, souper avec sa famille et ses amis, s’habiller avec des paillettes ou porter son pyjama toute la journée.

Un autre de mes petits plaisirs de la saison froide est de me retrouver en bonne compagnie dans un restaurant douillet et de manger des choses réconfortantes. C’est exactement ce que propose le Tsukuyomi, un nouveau venu du quartier Mile-End qui se spécialise dans les ramen.

Tsukuyomi ramen Montréal

© Tsukuyomi

Signifiant Dieu de la lune en japonais, le Tsukuyomi est le nouveau projet des propriétaires du izakaya (brasserie japonaise) Kinoya sur St-Denis. Dans l’ancien local du restaurant À l’os, l’espace a été repensé pour créer une ambiance chaleureuse et moderne, avec un mur de briques et beaucoup de bois.

Une quarantaine de convives peuvent s’y attabler, tant pour le lunch que le souper, du lundi au samedi. Le menu à cocher nous permet de choisir entre un bouillon de porc ou végé, diverses protéines et garnitures. Mentionnons également que tout est fait maison, du bouillon jusqu’aux nouilles, ce qui est plutôt rare.

J’opte pour le classique Chasu Tonkotsu, à savoir un bon bouillon de porc, des tranches de porc braisé, un oeuf coulant (mon item préféré des ramen), des épinards, des fèves de soya, et des feuilles de Nori. On ajoute un extra Takana, à savoir des feuilles de moutarde séchées qui apportent un côté piquant au ramen.

Tsukuyomi ramen Montréal

© Tsukuyomi

Tsukuyomi ramen Montréal

© Tsukuyomi

Nous avons passé un bon moment à l’abris du temps froid, grâce à une bouffe qui réchauffe l’âme et un service convivial. Le Tsukuyomi est certainement une adresse qu’on se plaira à revisiter!


TSUKUYOMI – 5207 St-Laurent, MTL.

Veuillez noter que nous avons été invités par le Tsukuyomi, mais sans obligation de publier. Les opinions sont les miennes.

Laissez un commentaire