Dumplings et tatakis au bar asiatique Kozu.

Dumplings et tatakis au bar asiatique Kozu.

S’il possède son permis de bar, le Kozu souhaite plutôt que ses clients s’y attablent pour partager quelques mets asiatiques, tels que les dumplings, les tatakis, ou encore les légumes rôtis.

La petite histoire du Kozu

C’est le groupe A5 Hospitality (Kampai Garden, Jatoba, Flyjin, Mayfair, SuWu, Apt. 200, etc.) qui a donné une deuxième vie au local qui abritait jadis le bar Rachel Rachel, désormais méconnaissable grâce au design scandinave-chic signé Amlyne Phillips de La Chambre Design & Co..

La salle à manger est divisée en plusieurs sections, qui sauront plaire aux groupes d’amis ou de collègues de bureau. On retrouve non pas un mais bien deux comptoirs, soit celui du bar ou de la cuisine.

Le chef exécutif Olivier Vigneault du Jatoba est derrière le menu d’inspiration japonaise et chinoise, et le mixologue Lawrence Picard a pensé la carte des cocktails. Se joint à eux pour la toute première fois David Schmidt (Thazard, Tiradito, Kabinet, Le Mal Nécessaire), à titre de directeur exécutif.

Dumplings

Au menu

Le repas s’amorce avec des gyozas poêlés à la perfection et les dumplings Sui Jin Bao. Ces-derniers sont fait avec une pâte à la courge, farcie de porc, légumes et coriandre. De son côté, la salade de papaye verte et mangue est très fraîche. La sauce soya aux agrumes de même que les flocons de piment apportent un bon kick au plat.

Épicées à la chinoise, les croquantes rondelles de concombres libanais baignent dans une délicieuse sauce soya au vinaigre de riz, huile de sésame et flocons de piment—le genre de truc que tu peux manger jusqu’à l’infini.

Hamachi

Torché au chalumeau, le hamachi (thon à queue jaune) est aromatisé à la sauce soya sucrée et jalapeño rouge. Il est décoré de riz soufflé au sel de wasabi, échalotes vertes et mini roquette, mon assiette favorite de la soirée. La morue noire est marinée au chogo-miso avant d’être rôtie au four. Elle est accompagnée d’épaisses tranches de lotus marinés à l’orange et à la betterave.

Option végé dont tous les carnivores raffoleront, le bol de champignons maïtaké grillés a un bon goût de soya, ail et algue kombu. Finalement, les spare ribs au soya sucrée, anis étoilé, cannelle et basilic thaï sont aussi tendres que savoureuses. Un délice à manger avec les doigts!

Le mot de la faim

Il va sans dire que nous avons très bien mangé au Kozu. Notons également l’excellent service de chaque membre du personnel, de même que le prix abordable des plats, dont la majorité des items est sous la barre des 15 $.


KOZU – 500 Rachel Est, MTL.

Ouvert du mardi au samedi, la cuisine ferme présentement à 23h et le bar à minuit. Dès l’automne, le Kozu sera ouvert jusqu’à 3h du matin avec un menu réduit.

Laissez un commentaire