Maïs, insectes et mezcal à Mexico City.

Maïs, insectes et mezcal à Mexico City.

Surpeuplée, poluée et dangereuse. Ces trois adjectifs ont été les plus utilisés par mon entourage montréalais pour me décrire la ville de Mexico. Après y avoir passé 7 jours, je vous assure que ce sont là des préjugés qui ne sont pas à la hauteur de ce que la capitale du Mexique a à offrir. Entrepreneure, fière et gourmande, voici plutôt les qualificatifs que nous devrions lui attribuer!

Retour sur mon voyage, à travers nos adresses gourmandes préférées :

Gastronomie

Peu de gens savent que la cuisine traditionnelle mexicaine est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il n’est donc pas étonnant de retrouver quatre restaurants de Mexico City parmi le top 100 des meilleurs restaurants du monde, selon The World’s 50 Best Restaurants. Il y a d’abord le Pujol au vingtième rang, où le chef Enrique Olvera propose une cuisine mexicaine gastronomique à travers un menu dégustation de 6 services. On appréciera ainsi des mini maïs trempés dans une mayonnaise aux fourmis, un crabe à carapace molle ou encore une sauce mole âgée de 1 266 jours. Récemment déménagé, leur salle à manger est de toute beauté. Le service est dur à battre, nous avons même pu être servi en français!

En 22e position, on retrouve le restaurant Quintonil et sa cuisine mexicaine moderne pleine de légumes. Le décor est quasi-hipster, et le service est vraiment convivial. On peut y aller all in avec le menu dégustation de 11 services, ou plutôt choisir quelques plats à la carte. Le cebiche de cactus avec concombre et betterave est délicieusement frais, alors que le tartare à l’avocat et escamoles (larves de fourmis a.k.a. caviar d’insecte) a un bon goût de brûlé. Il faut également mentionner l’assiette de boeuf dont la viande fond en bouche, et les délicieux cocktails dont le martini à l’avocat, fruit de la passion et mezcal. De toutes les adresses visitées à Mexico, c’est ici que je reviendrais en premier.

Nous avons également essayé le lunch du BIKO, numéro 65 de la liste. Bien que nous avons adoré la nourriture, le décor ultra moderne et minimaliste, le fait que l’endroit était vide et la barrière de la langue ont rendu notre expérience plus difficile. À manger, le hamachi accompagné de pistache, pomme et salicorne est remarquable, tout comme les pétoncles au wasabi, purée aux fruits de la passion et chou-fleur frits.


À manger + brunch

Chose certaine, les Mexicains maîtrisent l’art du brunch. Parmi nos favoris, on retrouve d’abord le Ojo de Agua, avec vue sur une jolie fontaine au centre d’un carrefour giratoire. Cette fruiterie-restaurant sert entre autres un bol d’açai accompagné de la mangue la plus savoureuse jamais mangée, et des chilaquiles, un plat typique à base de tortillas, salsa verde, crème fraîche, fromage et oignons rouges.

À la Fonda Mayora, on a droit à une expérience tout aussi délicieuse cette fois-ci avec les enfrijoladas, ces tortillas roulés et farcis d’haricots noirs et saucisses, dans une salsa noire, avec fromage ranchero et oignons blancs. On a également adoré le Lalo!, une adresse versatile à la fois café, brunch, pizzéria, brasserie. On adore la murale de l’artiste belge David Derop et la longue table qui rassemble les hipsters du coin venus manger un toast à l’avocat.

© facebook.com/eatatlalo

Découvert par hasard, le Parian Condesa est un regroupement de petits commerces comme un boulanger, fromager, boucher et quelques restaurants santés, avec une intime terrasse tout au fond où l’on peut prendre du soleil. Pour un souper traditionnel mexicain dans un décor romantique, rendez-vous au Cabrera 7 dans notre quartier préféré, Roma Norte. Vous pourrez ainsi vous régaler de la sopa de tortilla, des tortas, des tostadas mais surtout de l’aguachile aux crevettes crues, une version plus piquante et juteuse du ceviche.


À boire

Pour l’heure du thé, c’est au Tomás qu’il faut aller. Ce joli salon de thé offre une impressionnante collection de thés en feuilles de grande qualité, servis avec le plus grand soin. Si vous êtes plutôt du type café, le Blend Station est juste à côté. Ces geeks de la caféine torréfient eux-même les grains, toujours mexicains et équitables. Leur latte est comme un velour en gorge, j’ai même l’impression que le lait est plus sucré au Mexique qu’à la maison. Et prenez-le sur place, question de profiter de la lumineuse et sympathique cour arrière.

Blend Station

Bar de l’hôtel Four Seasons, le Fifty Mils a un intérieur chic et feutré, alors que la partie donnant sur la cour intérieure est plus festive et décontracte. C’est le lieu parfait pour assouvir votre envie de Dirty Martini ou pour prendre quelques shots de mezcal comme de vrais Mexicains, c’est-à-dire avec tranche d’orange et sel de sauterelles. Si vous êtes aussi aventurier que moi, optez pour le cocktail Ant Man, fait avec des fourmis comme son nom l’indique!

Et pour profiter à fond du soleil de Mexico, nous avons passé notre dernière journée sur la terrasse sur le toît du Balmori. Les cocktails sont frais et bien balancés (il y en même un qui me rappelle le Chia Fresca du Mal Nécessaire) et le service est vraiment extraordinaire. On y retournera c’est certain, pour essayer leur cuisine et pour faire la fête après le coucher du soleil au son du DJ.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s