Yokato Yokabai: les meilleurs ramen de tout Montréal.

Yokato Yokabai: les meilleurs ramen de tout Montréal.

Presque dissimulé à l’angle des rues Drolet et Rachel, le restaurant Yokato Yokabai sert les ramen les plus savoureux et authentiques de toute la ville selon plusieurs, comme en a attesté mon estomac samedi dernier.

Après un vendredi soir bien arrosé, me voilà hangover à la maison à regarder la troisième saison de Chef’s Table sur Netflix. J’en suis à l’épisode 4 qui documente la vie du chef Ivan Orkin et l’histoire de ses restaurants Ivan Ramen à Tokyo et New York.

Dans ma jeunesse, les seuls ramen auxquels j’avais droit étaient ceux instantanés en sachet avec la poudre addictive, que je mangeais secs plus souvent qu’autrement. Avec les années, j’ai heureusement pu parfaire mon éducation grâce au Imadake, Orange Rouge, Saka-Ba ou plus récemment au Ramen 9000.

Plus l’épisode avance, plus je m’immerse dans la culture du ramen – il parle du bouillon hyper gras, du goût umamique, et des centaines de milliers de ramen shops du Japon. Rapide recherche sur les internet, le choix semble unanime: paraît-il que le Yokato Yokabai sert les meilleurs ramen en ville. C’est que tout est fait maison dans les règles de l’art, des bouillons aux nouilles en passant par les garnitures, et ce sans aucun additif.

Il est près de 21h30 et l’endroit est plein à craquer. On rejoint la file en ce disant qu’on doit être au bon endroit, bien décidés à assouvir mon désir de soupe aux nouilles.

La salle à manger ne compte pas plus que 20 tabourets, dont quelques uns à même le comptoir de la micro cuisine où s’affaire les maîtres ramen. Le Yokato Yokabai est annexé au pub japonais Ichigoichie, un restaurant de type izakaya, soit l’équivalent des restaurants à tapas en Espagne.

Une fois installés dans notre petit coin, j’opte pour le Tonkotsu, un bouillon fait à base d’os de porc brisés afin d’en libérer la moelle, rendant le liquide riche et onctueux, comme si on y avait ajouté de la crème. J’y ajoute d’épais morceaux de porc rôti pour accompagner les oignons verts, l’algue et l’oeuf cuit dans un bouillon de sauce soya donc le jaune est encore crémeux.

Chéri y va plutôt avec le bouillon végé et la garniture végé aussi, à savoir maïs, lotus et pousses de bamboo. Nous partageons également les gobo, ces frites de bardane qui rappelle un peu le goût du yucca. Le repas se termine avec la crème glacée maison au yuzu.

On peut dire que mon envie de ramen a été plus que satisfaite, j’ajoute ma voix à celles qui proclamaient déjà la supériorité de ce petit endroit du Plateau!


YOKATO YOKABAI – 4185 Drolet, MTL.

Laissez un commentaire