LOV : cuisine botanique et vins natures.

LOV : cuisine botanique et vins natures.

Quand j’ai d’abord entendu parlé du LOV et de sa cuisine locale, organique et végé, je m’imaginais un endroit où l’on mange rapido-presto dans un décor soigné. J’avais raison pour la deuxième partie – le design est sensationnel – mais je m’étais trompée pour l’expérience bouffe. L’ambiance est chaude et feutrée, les clients sont bien habillés et sont là pour rester. C’est que non seulement les plats sont à la fois travaillés et savoureux, mais en plus la liste des vins biodynamiques nous donne envie d’y passer la soirée!

L’espace est savamment divisé, permettant aux couples et aux groupes de cohabiter sans gêne. On peut même chiller dans l’une des chaises suspendues! La salle est comble, ça nous fait sentir encore plus privilégiés de manger au comptoir-bar.

© Patricia Brochu

© Patricia Brochu

Nous lisons le menu avec attention et appétit, le Castillan Paloma en main, un cocktail à base de tequila, Campari, lavande et pamplemousse. La chef Stéphanie Audet a conçu des mets végétariens et véganes, où les légumes et les superaliments sont les stars de l’assiette.

Deux entrées sont commandées, à savoir le Raiz et la Muse. La première est un plat de carottes, panais et ananas rôtis, avec un yogourt à la harissa et le mélange d’épices dukkah à la pistache. Les légumes racines craquent sous le dent, alors que le piment apporte un côté piquant venant complémenter le sucré de l’ananas.

La Muse est composée de chou-fleur rôti au cari, avec tahini, citron confit, noix de pin et grenade. Les épices indiennes et le beurre de sésame apportent un bon goût aux bouquets de chou-fleur, mais ces derniers sont un peu trop mous.

On ne peut passer à côté du Burger Big Lov, se voulant une version végé du célèbre BigMac. Le fromage cheddar fond sur la galette de fèves noires, et le bun contient également oignon, tomate, cornichon et sauce Big Lov. Potentiellement le meilleur burger végé en ville!

J’étanche ma soif à l’aide d’un vin orange du domaine Paraschos en Italie. Ce dernier se marie à merveille avec le plat de « pétoncles », qui sont en fait des champignons pleurotes royals grillés accompagnés de topinambours, courgettes, purée de raifort et chips au macis (fine couche entourant la noix de muscade).

On termine avec les desserts véganes, à savoir une panna cotta très crémeuse servie avec un rayon de miel bio et des figues fraîches, de même qu’un cheesecake (sans fromage) au pamplemousse dont la croûte est un peu trop épicée.

À noter: Les brunchs seront lancés dès le 25 mars!


Bouffe : 8,5/10 – Très satisfaite de pouvoir nourrir mon corps avec des ingrédients de haute qualité, sans pour autant sacrifier les saveurs et les textures.

Ambiance : 9/10 – La température est juste comme je l’aime, il fait chaud et on se sent en vacances. La déco est à la fois minimaliste et chargée, et reflète bien la promesse naturelle du LOV.

Service : 10/10 – Les assiettes s’enchaînent à un rythme pas trop vite, pas trop lent : juste parfait. Le personnel est attentionné et bien informé.

Prix : $$$ – Entre 6 et 14$ pour les entrées, et 8 à 22$ pour les plats principaux.

LOV – 464 McGill, MTL.

Veuillez noter que j’ai été invitée par le restaurant, mais sans obligation de publier. Les opinions sont les miennes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s