Les pâtes fraîches du Nora Gray.

Les pâtes fraîches du Nora Gray.

Ça m’aura pris 5 ans avant de découvrir le Nora Gray, cet intime restaurant niché sur la rue St-Jacques à un kilomètre du Centre Bell. La chef Emma Carderelli y sert une cuisine du sud de l’Italie, alors que Ryan Gray dirige la salle et signe une des plus belles cartes de vin en ville – avec 10 vins oranges!

Le menu, qui change aux 2 mois environ, se divise de la sorte: antipasti, primi, secondi et dolci. Nous choisissons deux entrées (antipasti), deux demis portions de pâtes (primi) et un poisson (secondi).

La première assiette contient des pétoncles poêlés sur maïs, avec pancetta et oignons verts légèrement brûlés par dessus. S’ensuit une courge Délicata farcie de fromage ricotta de chèvre fait maison, avec graines de citrouille, miel et pousses de pois. Toutes deux élégantes, j’ai un petit faible pour la courge dont se mange également la peau, c’est un plaisir de la goûter avec le salé du fromage, le sucré du miel et le craquant des graines de citrouille.

C’est le fermier David Carruthers qui leur livre ses courges et son miel à vélo, durant l’été en au début de l’automne. Le Nora Gray compte également parmi ses fournisseurs Birri et La Ferme des Quatre-Temps – bref, ils ne travaillent pas avec n’importe quels produits!

Faites maison à tous les jours de service, les pâtes peuvent être servies en format mezzo ou completo, le premier nous permettant d’en essayer plusieurs. Les spaghetti sont d’une simplicité déconcertante, avec la sauce tomate maison, oignons et pancetta, sous une bonne couche de fromage parmesan râpé et quelques feuilles de basilic.

Il arrive parfois qu’un plat procure un bonheur si grand que les mots ne puissent l’expliquer. En mangeant les cavatelli, mes papilles s’affolent, les larmes me montent aux yeux et j’en perds la parole – wow. Dans une sauce au beurre, les petites pâtes sont accompagnées de champignons sauvages et pois verts qui craquent sous la dent, et recouvertes de fromage ricotta rasé. Je regrette de ne pas avoir choisi la portion completo!

Le dernier plat présente une morue poêlée sur une purée de zucchini, avec fenouil, rondelles de courgette et chips d’olives noires déshydratées. En bouche, on apprécie le côté corsé qu’apportent les olives à la délicate chair de la morue.

Les propriétaires sont très contents de l’évolution du Nora Gray, le restaurant roule à fond et on comprend très vite pourquoi après un si bon repas. Ceci étant dit, ils ont visité une douzaine de locaux au cours des deux dernières années, à la recherche de l’espace parfait pour accueillir un second projet de restaurant, qui serait complètement différent du Nora Gray… à suivre!


NORA GRAY – 1391 St-Jacques, MTL.

2 réflexions sur “Les pâtes fraîches du Nora Gray.

  1. Pingback: Top 16 des meilleurs restos 2016. | La Pique-Assiette

  2. Pingback: Le nouveau Mandy’s Vieux-Port: salades de luxe, brunch et vins. | La Pique-Assiette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s