Bisons, courges et vins lanaudois.

Bisons, courges et vins lanaudois.

Imaginez 15 blogueurs dans un chalet le temps d’un week-end, rassemblés pour découvrir la région de Lanaudière. C’est ainsi que j’ai passé ma première fin de semaine automnale, grâce à la charmante invitation de Tourisme Lanaudière.

On arrive à Rawdon sur le domaine de Chalets Lanaudière en même temps que tombe la noirceur, excités à l’idée des activités à venir au cours des deux prochains jours. Après avoir choisi notre lit superposé (!) et fait le tour du proprio, on prend place autour de la grande table carrée pour déguster le souper conçu par le chef privé William Mallette.

Il nous propose pas moins de 10 services, conçus à partir des produits régionaux: pain de La Maison du Pain d’Épices, fromage Victor et Berthold, pommes du verger Qui Sème Récolte!, ou encore les beignes aux patates de la boulangerie Délices d’Antan. On a même droit à des vins lanaudois du vignoble Carone et du vignoble Saint-Gabriel qui est 100% biologique, ma foi pas mauvais du tout!

Je rêve encore à la salade Waldorf qui, en plus des classiques ingrédients que sont la pomme, le céleri et la noix de Grenoble, comprend des olives vertes et du gingembre rose. Et que dire des duos de minis meringues qui possèdent en leur centre une gelée érable & pain d’épices!

Desserts

Desserts


La Terre des Bisons

Saviez-vous que le bison est le seul mammifère qui fait face à la tempête? C’est ce qui explique pourquoi son pelage est principalement sur l’avant de son corps et que ses fesses ont plutôt un poil court. Originaire d’Asie, les colons ont presque causé sa disparition complète en Amérique du Nord, alors que le nombre de bisons est passé de 50 millions à moins de 1,000 à la fin du 19e siècle.

Aujourd’hui, on en compte près de 200,000 au Canada, dont une centaine se retrouvent à Rawdon, à La Terre des Bisons. Josée et Alain nous accueillent avec le sourire, puis nous invitent à rencontrer leur cheptel. Impossible de s’en approcher et encore moins de les toucher, mais on peut tout de même admirer les deux mâles qui pèsent plus de 1,000 kilos chacun et les petits bisonneaux.

De retour à la boutique, on goûte au tartin, à savoir une tartinade maison faite de bison haché, mie de pain, crème, céleri, oignons et épices: pas mal! Après avoir acheté quelques pièces de viande congelées, on visite le musée pour en apprendre plus sur ces grands gibiers.

La Terre des Bisons prend à coeur le bien-être des animaux et l’expérience des clients, et ce à longueur d’année.


La Sucrerie du Domaine

Il y a 5 ans, Julie et Patrick ont commencé à faire du sirop d’érable dans leur garage à Laval. Puis, il y a 2 ans, ils ont construit une grande maison en bois de pin à Chertsey, avec une petite cabane à sucre annexée à celle-ci. Il ne s’écoula que très peu de temps avant que leur salle à manger personnelle soit remplie de clients venus célébrer le temps des sucres, les forçant à trouver une autre demeure dans la région: c’est ce qu’on appelle un beau problème!

Comme l’automne est à ses premiers jours, ils nous invitent plutôt à essayer leur nouveau menu Carnivore, offert exclusivement le samedi soir, et ce jusqu’à la fin novembre. Notre groupe prend ainsi place à deux des cinq tables de bois de style pique-nique, et ainsi s’amorce le service.

On débute par un potage à la courge et aux pommes, présenté dans une jolie courge Carnaval provenant de La Courgerie. L’accompagnent des croûtons tartinés d’asclépiade (brocoli sauvage de leur forêt) crémeux, de fromage Le Bocké et de leur fromage maison, un délicieux cheddar au pesto à la fleur d’ail.

Est ensuite déposée la tête entière d’un cochon, avec une tête fromagée et une rillette de canard & foie gras. Si je devais retirer un service du menu, je choisirais celui-ci car il est très gras et la tête du porc est difficile à manger.

Toujours dans les entrées (!), on poursuit avec un trio de charcuteries maison: carpaccio de boeuf au parmesan, tartare de boeuf vieilli bien relevé et poivré, et proscuitto maison. Finalement, on a droit à une dégustation de saucisses de boeuf vieilli 40, 120 et 240 jours. La plus âgée est la plus intéressante au goût, mais elles sont toutes trois un peu trop grasses à mon goût.

Julie nous prie alors de nous lever. Arrive ensuite un brancard de bois dont les poignées sont en fait celles de haches, recouvert de copieux plats de viandes: boeuf braisé, dinde au pit, boudin blanc, os à moelle, joue de porc, Tomahawk, côte de porc, bacon braisé à l’érable et côtes levées. Soulignons aussi la fameuse tourtière AVC, si votre coeur peut encore tenir! Notons tout de même la présence de légumes, entre autre la salade César au yogourt & aneth avec bacon de boeuf, ou encore les délicieuses betteraves cible et les queues de quenouilles, une première pour moi.

En dessert, on apprécie particulièrement la pomme au four garnie d’une croustade à l’érable, de même que l’infusion de sapin baumier. Nous quittons de peine et de misère après ce festin de rois, où la plupart des ingrédients proviennent de leur jardin ou encore du terroir lanaudois.


La Courgerie

À la base laitière, la ferme est devenue maraîchère en 1999, alors que Pascale et Pierre ont commencé à cultiver les cucurbitacées. Aujourd’hui, ils en ont plus de 300 variétés et en cueillent environ 1,000 livres annuellement.

Située à Ste-Élisabeth, La Courgerie est la destination parfaite pour célébrer la saison des feuilles qui tombent. Écoutez les conseils de Pierre, dégustez certaines courges crues avec Pascale, puis allez cueillir vous-mêmes vos citrouilles. N’oubliez pas de faire le plein de condiments à la boutique, comme les délicieuses confitures, relish, moutardes et courgettes marinées.


En plus de ces arrêts gourmands, le frigo du chalet était rempli de produits du terroir lanaudois. J’ai eu quelques coups de coeur qui méritent d’être mentionnés, dont le confit d’oignons de La Belle Excuse, le fromage Parmed’Or de la Ferme Vallée Verte, les confitures et les moutardes fines de Simon Turcotte, de même que les charcuteries, terrines et chili de Cochon Cent Façons.

Merci à Tourisme Lanaudière pour ce merveilleux week-end insoupçonné!

Une réflexion sur “Bisons, courges et vins lanaudois.

  1. Pingback: Résultats de notre #Weekendinsoupçonné dans Lanaudière - Collectif voyage numériQC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s