La cuisine italienne-moderne du Fiorellino.

La cuisine italienne-moderne du Fiorellino.

Quand on m’a d’abord parlé du Fiorellino, je dois admettre que j’étais sceptique. En effet, le groupe auquel appartient ce nouveau venu du Quartier International possède également le Buonanotte, ce supperclub réputé pour ses serveuses à la jupe courte. Mais après avoir eu plusieurs amis au fin palais me vanter la cuisine du Fiorellino, j’ai décidé d’y amener mon père à souper pour juger par moi-même.

L’espace est séparé en deux: d’un côté le snack bar, de l’autre la salle à manger du ristorante. Cette dernière peut accueillir plus de 100 convives, dont certains seront assis autour des tables rondes, d’autres sur une banquette et les plus chanceux au comptoir-cuisine, où l’on peut observer le four à bois pour cuire les pizzas, le laminoire pour faire les pâtes, et la trancheuse pour découper le proscuitto.

Chef

Chef Erik Mandracchia

Le décor est simple et sophistiqué, avec de hauts plafonds blancs, des touches de bois, de rouge et de vert pastel. L’endroit est très lumineux, grâce au mur fenêtré et aux grands abat-jours. Le côté café (ou bar) est encore plus chaleureux, avec son comptoir, ses tabourets et ses murs tous faits de bois. Couverts de tuiles géométriques vertes, blanches et noires, le plancher et le mur du fond donnent un effet vivant et festif.

En cuisine, on retrouve le chef Erik Mandracchia (ex Bremner, Impasto et Cabane du Pied de Cochon), qui nous prépare des pâtes fraîches maison et des pizzas cuites au four à bois. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, on débute le repas par deux entrées.

La première, la Ricotta E Piselli, est toute en fraîcheur, avec des pois mange-tout, une purée pois & menthe, du zeste de citron et de la ricotta fouettée. La salade de champignons crus est un incontournable, avec du fromage parmesan et de la gremolata (persil, ail, citron).

Au niveau des plats principaux, je découvre une nouvelle sorte de pâte, à savoir les Elicoidali. Il s’agit d’un tube assez large, cette fois-ci coloré au jus de betterave. Elles sont servies avec des haricots verts, des cubes de pommes de terre, des noix de pin et du pesto.

Maintenant, les pizzas. On débute en simplicité avec la Caprese, qui comprend des tomates marinées, du basilic frais, du fromage parmesan et de la Fior di Latte (mozzarella de lait de vache). La croûte mince craque sous la dent et est légèrement brûlée comme on aime, les ingrédients sont frais: bref, ça passe le test! La seconde, Formaggio di Capra, est garnie de saucisses, oignons, fromage de chèvre, fromage pecorino et origan. Une autre combinaison réussie qui nous fait voyager en Italie.

Nous avons adoré notre soirée, tant pour le service plaisant et rapide, la cuisine savoureuse et le décor invitant. Bien hâte d’y retourner pour un lunch d’affaires ou un souper en amoureux près du feu du four à pizza!


FIORELLINO – 470 de la Gauchetière Ouest, MTL.

Ouvert 7 jours sur 7, on peut y prendre le caffe en semaine dès 7h du matin, et pour l’heure du lunch. Le week-end, le resto est ouvert jusqu’à 2h du matin et on y servira bientôt les brunchs.

Une réflexion sur “La cuisine italienne-moderne du Fiorellino.

  1. Pingback: Top 16 des meilleurs restos 2016. | La Pique-Assiette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s