10 faits sur la fondatrice de Juliette & Chocolat.

10 faits sur la fondatrice de Juliette & Chocolat.

Juliette Brun – je vous jure, c’est son vrai nom de famille – a ouvert son premier commerce Juliette & Chocolat lorsqu’elle avait 22 ans. Passionnée par l’entreprenariat et le chocolat, c’est grâce à elle que les Montréalais savent désormais ce qu’est un « vrai » chocolat chaud, bien loin du sirop Nesquik de ma tendre enfance!

J’ai eu le bonheur de m’entretenir avec elle à sa boutique sur le boulevard Saint-Laurent, afin d’en apprendre un peu plus sur son entreprise et sur sa personne. En voici le résumé, en 10 faits saillants:


1. Elle va bientôt donner naissance à son 5e enfant et sa 8e boutique

Âgée de 35 ans, Juliette a déjà une famille de 4 beaux bambins, qui s’agrandira d’ici peu pour accueillir un nouveau membre de la famille. À la mi-juillet, la 8e succursale Juliette & Chocolat ouvrira ses portes au Marché Jean-Talon. Y’a pas à dire, elle est efficace la madame!!!

2. Elle a vécu dans 5 pays et en a visité plus de 30

Ses parents sont de Touraine, en France, mais Juliette est plutôt née au Brésil. Son père étant spécialiste de la dette des pays, elle a vécu dans 5 pays avec sa mère, son frère et sa soeur, et a eu la chance d’en visiter une trentaine.

3. Elle a fait un BAC en économie et gestion à McGill

Après ses études, Juliette devait rapidement se trouver du travail sans quoi elle ne pouvait rester au pays. Lionel et elle savaient qu’ils voulaient ouvrir un commerce. L’industrie des films étant déjà en déclin, ils ont plutôt opté pour l’alimentation, tous les deux étant très foodies.

Les cafés devenaient de plus en plus populaires auprès des Montréalais, mais il n’était pas possible de trouver de « vrais » chocolats chauds, comme on peut en boire à Paris. Et avec les hivers québécois, c’était parfait!

Juliette est donc rentrée en France durant un an, le temps d’obtenir ses papiers d’immigration, de monter son plan d’affaires et de se former en chocolaterie, crêperie et pâtisserie. De retour à Montréal, le couple ouvre la première boutique Juliette & Chocolat sur Saint-Denis, elle qui affectionne particulièrement cette dynamique rue. Au début, on y sert des chocolats chauds, des pâtisseries de Première Moisson et des crêpes. Les salées sont faites avec la farine de sarrasin, comme le veut la recette des crêpes bretonnes.

4. Elle est en fait co-fondatrice du Juliette & Chocolat, avec son mari Lionel

Ils se sont d’abord connus à Washington au lycée français. C’est à Montréal que Juliette et Lionel se sont retrouvés par hasard, alors qu’elle étudiait à McGill et lui en cinéma à Concordia.

5. Elle est un oiseau de nuit

Malgré son rôle de super-maman, la levée du corps est pénible pour Juliette qui s’éveille dès la tombée du jour. Dans leur jeune temps (!), Lionel et Juliette exploraient Montréal la nuit, faisaient des trucs de fous, tournaient des films, etc.

6. Elle adore le Nutella

Alors que Juliette fait son propre yaourt et ses propres jus, et qu’elle lit attentivement les étiquettes des produits qu’elle achète, paradoxalement elle ADORE le Nutella. Elle a déjà tenté d’en faire une version maison, mais n’a jamais réussi à répliquer le bon goût de choco-noisette de cette populaire tartinade.

7. 150 000 brownies sont produits par année

À Boucherville, on retrouve le laboratoire de Juliette & Chocolat, où sont produites les pâtisseries. Malgré l’important volume, tout est encore fait à la main par une quinzaine d’employés.

C’est ainsi que 150 000 brownies voient le jour annuellement, et 35 000 fondants, l’un des meilleurs vendeurs et mon all time favorite. Ce sont des centaines de tonnes de chocolats qui sont utilisées à chaque année!

Et la pâtisserie qui lui a donné le plus de fil à retordre? Les brownies sans gluten!

8. Ces chocolats chauds « grand crus » sont comme le vin

La plupart des chocolats sont issus d’un assemblage de fèves de cacao venant d’un peu partout. Toutefois, chez Juliette, il est possible de déguster des chocolats chauds faits avec des « grands crus », à savoir des fèves provenant d’un seul pays ou encore d’une seule plantation.

Il est possible de boire des grands crus noirs (de 65 à 80%), ou encore au lait (de 33 à 50%). On goûte ainsi les caractéristiques propres à la fève: le Mangaro du Madagascar aura un arôme de mangue, alors que le Jivara lacté d’Équateur présente des notes de caramel et de vanille. Pour ma part, tout comme pour Juliette, c’est celui du Pérou qui est mon favori. Noir à 65%, ce chocolat a un goût de fruit rouge et est très TRÈS onctueux.

Dégustation Grands Crus

Dégustation Grands Crus

9. Elle a raté son audition à Zeste

Il faisait si chaud en studio que sa recette n’a pas prise! Elle est partie à rire et ça a sans doute charmé l’équipe car elle anime désormais Le chocolat selon Juliette sur Zeste.

10. Elle souhaite prendre de l’expansion à travers le Canada et les États-Unis

Son plus grand défi aujourd’hui? Savoir structurer son équipe pour pouvoir continuer de grandir, tout en conservant l’esprit familial et l’approche axée sur la qualité.

Pour trouver l’adresse de la succursale la plus près de chez vous: www.julietteetchocolat.com

Juliette en action

Juliette en action

3 réflexions sur “10 faits sur la fondatrice de Juliette & Chocolat.

Laissez un commentaire