Le Bon Bagay du Agrikol.

Le Bon Bagay du Agrikol.

Une maison blanche au toit métallique, au beau milieu des appartements ordinaires de la rue Amherst. Un néon rose dans sa fenêtre gauche, qui laisse présager l’ambiance festive qui nous attend derrière les portes du Agrikol.

Peinte d’un large trait rouge en haut de la petite fenêtre de la cuisine, l’expression créole Bon Bagay signifie « les bonnes choses », et décrit évidemment la bouffe haïtienne servie ici: lanbi sevitche, ke bèf ak sòs pwa ou encore diri kole.

À boire, on sélectionne le Zanana, un cocktail conçu pour deux personnes, composé de rhum Appleton, de jus d’ananas, de Chartreuse et de coco. Il nous transporte ailleurs, on a hâte de reprendre ce drink sur la terrasse arrière à l’été!

Cocktail Zanana

Cocktail Zanana

Pendant que la cuisine concocte notre « bon bagay », on en profite pour visiter le restaurant. On grimpe les marches pour se rendre au deuxième étage, qui compte quelques tables et surtout une mezzanine donnant une vue superbe sur l’espace, avec l’imposant lustre qui me rappelle Mardi Gras et la fresque qui colore le mur. De retour au bar, on remarque l’espèce d’essoreuse qui permet de presser la canne à sucre pour en extraire son jus – FRESH!

Les petits plats sont apportés: Accras (beignets) végétariens moelleux à souhait, et ceviche de lambi (mollusque des Antilles). Ce dernier est accompagné de bananes plantain, malheureusement un peu trop pâteuses et fades. Et ce serait pas mal de donner un peu plus d’amour aux présentations.

Pour le plat de résistance, rien de moins que le pwasson antye fri, à savoir une dorade entière frite, avec une garniture vinaigrée de persil frais & d’échalotes françaises. Elle est accompagnée d’une espèce de bouillie d’okras & épinards parfaitement assaisonnée, et d’un riz blanc un peu collant. Ensemble, le côté salé des légumes avec l’acide du plat de poisson est fantastique.

Après des mois à se laisser désirer – quoi que bien malgré lui #fckinpermis – nous voici bien heureux et chanceux d’avoir cette cuisine différente et surprenante, qu’on dévore dans une ambiance survoltée.

Premier projet montréalais de Jen Agg & Roland Jean (propriétaires de The Black Hoof et Rhum Corner à Toronto) en compagnie de Win Butler et Régine Chassagne du groupe de musique Arcade Fire, on n’a pas fini d’entendre parler du Agrikol!


Bouffe : 8/10 – Différente et goûteuse, par contre il serait bien de travailler les présentations.

Ambiance : 9/10 – Chargée de créativité. Idéal pour les fêtes, quoi que sans réservation.

Service : 8/10 – Amical et rapide.

Prix : $$ – Entre 4 et 13$ par petit plat, et une quinzaine de dollars pour les grands plats.

AGRIKOL – 1844 Amherst, MTL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s