La cuisine fat & sexy par John Mike du Tripes & Caviar.

La cuisine fat & sexy par John Mike du Tripes & Caviar.

Ouvert depuis déjà 2 ans à #VerdunLuv, le Tripes & Caviar est bien plus qu’un restaurant – C’est avant tout un lieu de découvertes et d’expérimentations, où il faut faire preuve d’ouverture d’esprit et d’un peu de folie pour pleinement apprécier les créations du jeune chef Jean-Michel aka John Mike.

Dès qu’on met les pieds au T&C (ou Le Castle comme plusieurs l’appelle), on pénètre dans un univers déjantée où se côtoient un cochon et un ours empaillés, de même qu’un gros singe géant en carton de l’artiste Laurence Vallière qui observe la salle à manger avec sa bouteille de vodka dans la patte.

Un Bloody « Sea-Sar » à la main, on déguste d’abord quelques huîtres fraîches, à savoir les Pemaquid du Maine et les Blue Point du Connecticut. On les mange avec citron et mignonette mangue-jalapeño ou chimichurri (un espèce de pesto sud-américain sexy comme le décrit si bien le chef) – La soirée est lancée!

On poursuit en charcuterie maison avec la Porchetta di testa (tête de cochon) présentée avec des rondelles d’oignons et des graines de moutardes marinées, le tout déposé sur la sauce chimichurri ; Top bon!

Le poisson-chat est transformé en ceviche, lui qui possède une texture coriace. Le plat compte également de l’avocat, de la tomate, de la coriandre et du caviar de poisson qui explose en bouche. C’est frais et bien balancé, un autre coup de maître signé John Mike.

C’est toutefois au plat principal que je trouve mon coup de coeur, à savoir les gnocchis de ricotta maison dans un ragoût de queues de boeuf Wagyu et tendons de boeuf croustillants, avec oignons et champignons shimeji. Le ragú est relevé et apporte une belle chaleur en bouche, alors que les légumes marinés compensent en acidité.

La pieuvre est pas mal non plus, avec tomates, pommes de terre rattes et chou-fleur, parsemée de fromage parmesan et de… chimichurri!

Jackson Pollock

Jackson Pollock

La soirée se termine comme elle se doit, à savoir avec le fameux dessert Jackson Pollock. Alors que ce peintre expressionniste américain créait ses peintures en « garochant » de la peinture sur la toile, ici on crée le dessert en « pitchant » de la bouffe sur une table avant d’inviter les convives à le dévorer avec les mains.

En suivant le rythme de Down the Road s’enchaînent donc gâteaux à la mélasse, sauces au chocolat ou encore à la cerise, crumble, poudre et meringues flambées devant nos yeux grands écarquillés.

Je vous l’avais dit que ça prenait une petite dose de folie, n’est-ce pas?


TRIPES & CAVIAR – 3725, Wellington, VERDUN.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s