Mimi la nuit, une buvette sans prétention.

Mimi la nuit, une buvette sans prétention.

Les murs du 22 rue St-Paul Est en ont vu de toutes les couleurs avec ses multiples incarnations; les plus vieux se souviendront des Nuits Magiques, les plus jeunes du Piano Rouge, mais moi c’est de Mimi la nuit dont je me souviendrai!

La sommelière Sindie Goineau (Chez Victoire, BarBounya) et les restaurateurs Edward Zaki (Chez Victoire, BarBounya, Thazard) et Jeff Stinco (Philémon, Mangiafoco, Shinji, Laurea, etc.) nous offrent ainsi cette petite boîte de nuit avec une bouffe décoiffée sans prétention à partager avec ses amis – cuisine ouverte jusqu’à 2h du mat en plus!

Après une rapide visite du rez-de-chaussé – où je spot les quelques places au comptoir-cuisine pour ma prochaine visite – on est invité à passer au deuxième étage pour déguster le menu du chef Éloi Dion (auparavant au Van Horne). Bon à savoir, cet espace privé d’environ 50 places est tout équipé pour se transformer en salle de conférence ; pas mal plus sexy que les salles d’hôtels!

On admire le décor signé La Firme en mangeant quelques huîtres avec une petite goutte de vodka et de sauce piquante #lovemylife. On a ensuite droit à l’ensemble de la carte, en débutant par le maquereau mariné présenté dans une conserve, apprêté avec du concombre, des graines de moutarde et de la crème fraîche; un délice! En friture, on poursuit avec des lollipop de crevettes frites qu’on trempe généreusement dans une mayo à la lime et au piment.

La tartine de boudin avec moule, radis et pomme est délicieuse, de même que le demi-sandwich de flanc de porc et cornichon. En salade, mon coup de coeur revient au melon d’eau Sriracha, tomates, olives et ricotta – c’est l’été dans ma bouche! La romaine grillée avec asperges et chips de pamplemousse est pas mal aussi, mais celle de choux de Bruxelles, noisettes, jambon Serrano et compotée de pomme se distingue encore plus.

On tombe ensuite dans les animaux, en débutant par quelques abats; tête de veau et langue, dans une sauce gribiche. En poisson, un fish & chips sans chips (!) dont la cuisson et la panure sont tout deux réussis, avec une délicieuse purée d’aubergine. Le poulet noirci est l’un des meilleurs plats de la soirée, accompagné de légumes racines dans un jus au foin. Le shortrib de boeuf est très tendre, servi avec rapinis et salicorne. Finalement, on se confectionne des tacos de collier d’agneau, avec une salade de choux & menthe. Mon ventre veut exploser mais mes papilles confirment que c’est très très bon :)

Pour terminer la dégustation sur une note sucrée, on partage le gâteau au fromage déconstruit, avec prunes macérées et pacanes. Ouf! Quelle soirée d’ouverture, un gros merci à toute l’équipe; J’y retournerai sans faute au comptoir-cuisine, pour tester la salle de conférence ou simplement pour le lunch en semaine :)

Cheese cake - © Patricia Brochu

Cheese cake – © Patricia Brochu

MIMI LA NUIT – 22 St-Paul Est, MTL.

Une réflexion sur “Mimi la nuit, une buvette sans prétention.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s