La Maison Boulud du Ritz-Carlton.

La Maison Boulud du Ritz-Carlton.

J’ai eu le privilège d’être conviée à une soirée de filles à la Maison Boulud, le restaurant de l’hôtel Ritz-Carlton, afin de déguster la cuisine du chef exécutif Riccardo Bertolino.

Je suis fashionably late (sorry again ladies!), mais heureusement j’arrive juste à temps pour le cocktail Cosmopolitain de l’Orient – vodka, liqueur d’orange, infusion de gingembre & coriandre et jus de canneberge blanc – et la première bouchée: Madaï du japon. Il s’agit d’un poisson japonais de couleur rouge, ici servi en amuse-bouche avec clémentine, coulis de céleri-rave fumé, feuille de radicchio tardivo et coriandre; les saveurs explosent en bouche, un délice!

Je prends le temps d’apprécier ma flûte de bulles en admirant les jardins du Ritz, nous qui sommes assises dans la véranda. Je me promène aussi en salle, l’espace est intelligent divisé afin de créer diverses ambiances. Les matériaux choisis créent une atmosphère à la fois feutrée et moderne.

De retour à table, on poursuit avec le sandwich de poulet fermier en bouchée, avec du foie gras, du céleri, de la truffe noire et du beurre demi-sel, accompagné d’un coeur d’artichaut frit – On est loin des sandwichs de môman! On poursuit avec du homard présenté dans un coquillage, accompagné de coeur de palmier croquant et frais, orange sanguine, yuzu et crémeux au lait de coco.

L’anchois sur soca de pois chiche (une mince et fragile galette) est présenté avec de l’artichaut et une brindille de puntarelle, cette espèce de chicorée amère espagnole. On poursuit avec l’huître Rockefeller réinventée, avec du lardo ibérique (du bacon, pour faire simple), du fromage du Québec Louis d’Or, un crémeux de choux-fleur et quelques bouquets de romanesco, ce magnifique chou vert et pointu.

C’est alors le moment de la découverte de la soirée, à savoir les pouce-pieds. Il s’agit d’un crustacé à chaire orangée, qui ressemble à des pattes de tortues ou de dinosaure! On le déguste en rondelles, dans un bouillon de crustacés, avec quelques branches de salicorne et des armillaires, mon champignon favori.

Le repas se termine avec le raviolo farci de ricotta di Bufala, accompagné de chanterelles et d’un beurre de truffe. Le vin blanc Suertes del Marqués Trenzado des Îles Canaries sublime encore plus le plat, un accord des plus réussi; Bravo à la sommelière Isabel Bordeleau.

Le moment du dessert venu, on déguste la carte entière; du chocolat coulant à la pavlova, en passant par la gaufrette à l’orange sanguine et de multiples quenelles de glace maison!

Natif de la région de Sicile en Italie, Riccardo Bertolino est à la barre de la Maison Boulud depuis 2012, après avoir cuisiné à travers le monde, dont à New York au restaurant DANIEL et à Singapour chez db Bistro Moderne.

Montréal peut se compter chanceux d’avoir un chef aussi talentueux et un restaurant aussi merveilleux en ville, avec un décor feutré et un personnel aux petits soins avec les client.

Merci à l’élégante Carrie MacPherson pour l’invitation, et à la Maison Boulud pour ce repas inoubliable.

MAISON BOULUD – 1228 Sherbrooke Ouest, MTL.

2 réflexions sur “La Maison Boulud du Ritz-Carlton.

  1. Pingback: Quand faire « Chambre à part  à bon goût. | «La Pique-Assiette

Laissez un commentaire