Virée à Sherbrooke: 5 adresses gourmandes à retenir!

Virée à Sherbrooke: 5 adresses gourmandes à retenir!

Sherbrooke, destination gourmande? Voilà la question a laquelle j’ai voulu répondre en passant un week-end dans cette ville de la région des Cantons-de-l’Est.

Mon retour sur 5 endroits à découvrir:

Grand Times

L’avantage principal de cet hôtel est son emplacement central, à moins de 10 minutes de voiture de carrément TOUT. On l’apprécie également pour sa vue sur le Lac des Nations et le marché de la gare avec son immense sapin de Noël et sa grande roue illuminée.

Au lobby de l’hôtel, on retrouve le Cosy Lounge et son foyer entre deux vitres, et sa grande toile au plafond qui change doucement de couleurs. À la fois chaleureux et moderne, on s’y pose pour boire un Cosmo ou un verre de vin avant d’aller souper.

Adresse: 1 rue Belvédère sud.

La Table du Chef

Situé dans une grande maison champêtre, le restaurant d’Alain Labrie (ancien chef exécutif de l’Auberge Hatley) propose une fine cuisine française depuis déjà 7 ans. D’emblée, on y va avec le menu dégustation 5 services (63$) avec l’accord mets et vins (42$), comprenant des huîtres, une cocotte de jambon, du bison, du foie gras poêlé et un mi-cuit au chocolat au caramel en dessert.

Mon coup de coeur revient sans aucun doute à la cocotte de jambon de la Ferme Lennon, avec écrasé de rattes aux échalotes caramélisées et fondant de tomme des Joyeux Fromagers. Le dessert est également sensationnel, avec la mousse au lait d’amandes sur le mi cuit Caramélia et la glace à l’espresso.

Plusieurs salons privés sont disponibles, un endroit idéal pour célébrer Noël en famille!

Adresse: 11 rue Victoria.

Café Aragon 

Pour le brunch du samedi, on se rend au Café Aragon, l’un des 14 Cafés de village des Cantons, situé au rez-de-chaussé d’un duplex de la rue Galt.

On débute notre matinée par un énorme bol de café au lait. La découverte du jour, le café de céréales fait avec du seigle, de l’orge, des racines de chicorée et de la betterave. Sans caféine, il a un goût subtile de grains et est quelque peu sucré. On apprécie également le fait que tous les cafés ici sont équitables.

À manger, j’opte pour l’Île-de-Pâques, à savoir deux oeufs pochés sur un pain gyros nappés d’une sauce crémeuse aux champignons et oignons rouges, gratinés de fromage suisse avec bacon. Côté sucré, ma compagne choisie L’Anglaise, deux gaufres sous une avalanche de fruits frais avec sirop d’érable et crème anglaise maison.

Adresse: 1497 rue Galt ouest.

O Chevreuil

Le restaurant O Chevreuil est mon adresse coup de coeur de ma virée gourmande à Sherbrooke.

Depuis à peine 8 mois, les sherbrookois peuvent se régaler de la cuisine du terroir du chef Charles-Emmanuel Pariseau, un ancien du Toqué!, Leméac et Local. Cette taverne américaine de +100 places propose une ambiance festive et décontractée, avec une équipe charmante et passionnée.

Côté cuisine, le chef réinvente des classiques en ajoutant beaucoup d’amour et de testostérone aux plats. Au menu, on retrouve par exemple du cerf, de la lasagne, un hot chicken ou encore un bol de ramen. Comme on y est pour l’apéro, on débute tranquillement avec quelques huîtres fraîches et le cocktail Pearl Harbour, fait de sake et de nectar de poire. Julien, l’un des trois jeunes proprios, nous fait également déguster le whisky Washington Wheat de la distillerie Dry Fly avec les huîtres, j’apprécie la chaleur en bouche et l’accord surprenant!

On nous présente ensuite un pétoncle U-10 poêlé sur une purée de pommes de terre aligotée (cheddar et ail), avec champignon et choux de Bruxelles; Malade! La salade de pieuvre est délicieuse aussi, avec tomates, fèves vertes, pommes, oignons, noix et mayo à l’encre de seiche.

En dessert (une chance qu’on y est juste pour l’apéro!), les sucettes glacées à l’érable sont complètement folles, et la dégustation de Bourbon sublime encore plus le produit.

Desserts Délices à l'américaine

Desserts Délices à l’américaine

Outre les whiskys, le restaurant O Chevreuil possède également une belle collection de gins, de même qu’une carte des vins composée presque exclusivement de vins américains d’importation privée.

Adresse: 62 rue Wellington nord.

Antidote FoodLab

L’été dernier, j’avais été séduite par la salade de betteraves et roses des champs de Luc Vaillancourt pour l’Été des Chefs au spa BALNEA. Luc a débuté Chez l’Épicier à Montréal, aux côtés de Laurent Godbout, en plus d’avoir été sous-chef à La Table du Chef; le monde est petit!

Pour notre dernière adresse gourmande, on s’installe ainsi au comptoir-bar du Antidote FoodLab, qui se situe dans une ancienne manufacture de textile au sous-sol d’une bâtisse de la rue Belvédère Nord. Le décor est constitué de bois et de briques, avec un magnifique cellier orné de bûches pour le foyer.

On entame notre samedi soir par des cocktails servis en pot Masson, tels que le Root Bear (réglisse noire), le Gin Toni-Qc (concombre) ou encore le Cocktail de Fille (litchi). Bon, quoi que les saveurs sont parfois exagérées.

Les entrées

Les entrées; Tomate (8$), St-Jacques (9$)

Ici, le sous-vide et le moléculaire sont à l’honneur, d’où le côté laboratoire du restaurant. En entrée, la fausse coquille St-Jacques est intéressante: ce qui ressemble à un pétoncle est plutôt une mousse de crevettes de Matane, sur une purée de pomme de terre au syphon et une crème de bisque de homard tout au fond. La tomate façon grecque est vraiment réussie, à savoir une tomate émondée farcie d’une mousse de fromage feta, avec crumble d’olives noires, oignons marinés et concombre.

Pour les plats principaux, on débute par le risotto aux pois verts et chips de proscuitto en extra. Le légume se décline en plusieurs façon, à savoir des pois verts frais, en purée, en poudre, en billes et en pousses. C’est le fromage Alfred Le Fermier qui est mis de l’avant dans ce plat réconfortant.

On commande évidement le fameux pâté chinois dont j’ai souvent entendu parlé. Le traditionnel steak-blé-d’Inde-patates est ici remplacé par une joue chevaline fondante sur un flan de maïs, recouvert de ketchup maison et d’une mousse de pommes de terre. Les goûts sont biens, mais le plat aurait avantage à respecter le ratio 1/3, 1/3, 1/3.

Pour la finale, on a droit à un véritable feu d’artifice; une longue planche où sont déposés les 4 desserts de l’Antidote de même qu’une bonne dose d’azote liquide question d’en mettre plein la vue. On retrouve ainsi un brownie, un « Cracker Jack » (glace au popcorn), un gâteau aux carottes (notre pref.!) et une salade de fruits.

Adresse: 35 rue Belvédère nord.

En conclusion, pas besoin de prendre l’avion pour se sentir en vacances et décrocher du train-train quotidien. À quelques heures de Montréal, Sherbrooke nous permet de faire le plein d’énergie avec des tables délicieuses et des gens fantastiques!

Sherbrooke Marché de la gare

Merci à la belle Joëlle Paquette pour ses photos (et sa compagnie)! Vous pouvez la suivre sur son blogue mode The Statement.

4 réflexions sur “Virée à Sherbrooke: 5 adresses gourmandes à retenir!

  1. Pingback: Portrait de blogueur : Mélanie Boudreau | MARIANIK : stratégie médias sociaux — Montréal, Quebec, Canada

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s