Les Labours de La Ferme.

Les Labours de La Ferme.

Manger au restaurant Les Labours de l’hôtel La Ferme à Baie-St-Paul, c’est comme une visite guidée des fermes, des jardins et des forêts de la belle région de Charlevoix.

Autour de la cuisine ouverte, on s’installe avec une flûte de bulles à la main et le sourire aux lèvres. Ce soir, on aura droit à un menu dégustation tout spécial, où l’on sera parfois cobayes pour certaines des créations du chef.

Notre expérience charlevoisienne débute avec la truite fumée du fumoir St-Antoine de Baie-St-Paul, accompagnée de fromage ricotta et de pétales de fleurs d’hémérocalles de leur jardin. Car il faut savoir que l’hôtel La Ferme possède 15 jardins, tous certifiés Ecocert, c’est-à-dire qu’ils ont été pensés pour assurer un développement durable.

Le tartare de boeuf Galloway est présenté en toute simplicité pour laisser la place au goût presque céréalier de la viande, soit avec de l’huile d’olive, de la ciboulette et des graines de moutarde, sur une vinaigrette de fleur de capucines du jardin – Un délice, très différent de tous les tartares de boeuf que j’ai pu manger.

Ce boeuf provient de la ferme l’Oiseau Bleu située juste à côté de l’hôtel. Originaire d’Écosse, il est très rare d’en retrouver au Québec, lui qui est très velu et court sur pattes.

On poursuit avec un genre de faux-risotto fait de maïs avec le fromage – beaucoup de fromage – Hercule de Charlevoix, et champignons sauvages de la région cueillis par Simon Blais. En viande, on se régale du flanc d’agneau braisé de la ferme de Maurice Dufour laquée avec un vinaigre balsamique aux framboises, tout simplement fondant en bouche.

On termine le tout en légèreté #NOT, avec la poutine de pommes de terre rattes, sur laquelle sont déposés foie gras et magret de canard de la Ferme Basque – Allo la crise cardiaque!

Pour le dessert, on opte plutôt pour des guimauves sur le feu, que l’on pourra griller nous-même sous les étoiles.

Les moutons

Les moutons

À propos de La Ferme

Imaginé par le groupe du Massif de Charlevoix, l’hôtel La Ferme et ses 5 pavillons ont été inaugurés en 2012 après plusieurs millions de dollars d’investissement. En plus du bâtiment principal où pénètre le train, on retrouve ainsi le Clos, la Bergerie, la Basse-Cours et le Moulin. Chacun possède son propre concept et design distinctif, à la fois épuré et champêtre.

Lors de votre séjour, vous pourrez ainsi goûter la cuisine de trois restaurants, à savoir le bistro Le Bercail, le Café du Marché et, bien entendu, le restaurant gastronomique Les Labours. Vous pourrez également vous détendre et profiter de la vie au Spa du Verger, qui offre des bains chauds et froids avec une vue magnifique sur les champs et le train, de même que les soins habituels comme les massages et les manucures.

À pied, il est possible de longer la forêt pour se retrouver aux abords du Fleuve St-Laurent et de s’émerveiller devant tant de beauté.

De grâce, faites-vous plaisir et réservez un long week-end dans ce joli paradis bien de chez nous!

Hôtel La Ferme - Le Clos et Le Moulin

Hôtel La Ferme – Le Clos et Le Moulin

Une réflexion sur “Les Labours de La Ferme.

  1. Pingback: Top 10: Mes expériences culinaires coup de coeur de 2014. | La Pique-Assiette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s