Faites connaissance avec Lea, la petite nouvelle de Westmount.

Faites connaissance avec Lea, la petite nouvelle de Westmount.

Après le Hachoir et le Grinder, voici le nouvel ajout à la famille : le restaurant Lea (et c’est d’ailleurs le nom d’une des proprios). Avec une présence sur le Plateau puis Griffintown, c’est plutôt à Westmount que l’équipe a élu domicile, elle qui est reconnue pour son flair au niveau des futurs quartiers chauds.

En cuisine, on retrouve le chef Matt Doyle, originaire de Calgary et auparavant au Grinder et chez Orange Rouge. Il nous propose un menu ibérique, quelque part entre l’Espagne et le Portugal – pour le citer « Spanish-ish » – puisqu’il adapte les classiques espagnols aux produits de saison du Québec.

En entrée, on débute par une terrine de foie gras de canard Rougié du Québec avec des oignons caramélisés et du paprika. C’est vraiment succulent, dommage que la présentation visuelle ne soit pas à la hauteur des saveurs. La salade d’endives grillées est quant à elle très esthétique et tout aussi délicieuse, avec chips de kale, échalotes caramélisées et oeufs de tobiko (poisson volant).

Les grosses crevettes frites chili-cannelle sont décadentes, on veut les tremper encore et encore dans la sauce complètement renversante au miel portugais Azorean à la coriandre et amandes.

L’assiette de falafels au pois vert et pattes de crabe est à mon goût très bien faite, quoi que cela ne fasse pas l’unanimité autour de la table. La mayo de lait à l’ail apporte une belle humidité aux boulettes, et les betteraves jaunes et oignons marinés une belle acidité au plat.

Côté mer, la dorage entière est parfaitement cuite avec une peau bien croustillante. Les accompagnements sont sublimes, surtout la purée de maïs. Côté terre, l’épaule d’agneau du Québec braisée 8 heures puis mise sous-vide est mon plat coup de coeur de la soirée, très tendre dans sa sauce style BBQ mais qui est plutôt au chili et espresso, et servie avec pacanes, concombres marinés, roquette et pommes de terre rattes.

On termine de belle façon avec les churros en beignet dans une sauce au Nutella parfumée au basilic – wow!

C’est à nul autre qu’au designer Zébulon Perron (Furco, Philémon, Impasto, Grinder, etc.) qu’a été confiée la mission de transformer l’ancien café et l’ancien salon de coiffure du deuxième étage, tout un défi technique et logistique me dit-il. Des plafonds en bois arrondis à la jonction avec les murs de briques blanches, des banquettes en cuir et un plancher en vitre, on peut dire que Lea a de la gueule et que l’on s’y sent bienvenus!

Le resto compte 70 places réparties sur 4 paliers, avec une cuisine ouverte à l’étage le plus bas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci à toute l’équipe pour cette agréable invitation, et bravo encore :)

LEA – 4922 Sherbrooke O. MTL

Service de valet offert à tous les soirs gratuitement aux clients.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s