Le tapis convoyeur à sushis du KYOZON.

Le tapis convoyeur à sushis du KYOZON.

Le restaurant néo-asiatique KYOZON ouvre enfin ses portes sur la rue Crescent, le tout premier « Kaiten » à Montréal!

Un Kaiten, c’est un tapis convoyeur à sushis, c’est-à-dire que les makis, sashimis et salades défilent d’eux-mêmes devant nos yeux. Il ne suffit que de les attraper pour pouvoir les dévorer : FAN-TAS-TIQUE!

D’entrée de jeu, je suis frappée par la grandeur des lieux : Un toit cathédrale vitrée au dessus du bar central laisse passer les derniers rayons de soleil de la journée qui éclairent les 8500 pieds carrés. Le décor est de type industriel décontracté, avec des touches asiatiques ici et là, du bois de grange vieilli pour le bar et les plus anciennes allées de bowling du Canada pour les tables!

On ne s’éternise pas plus au rez-de-chaussé, on monte plutôt à la mezzanine pour vivre l’expérience du tapis roulant à sushis, celui-ci sillonnant l’ensemble du deuxième étage et encadrant par le fait même l’ouverture centrale qui permet de voir à la fois le puit de lumière en haut, le bar en bas, le comptoir-sushis d’un côté et le DJ de l’autre. Les produits sont frais et variés, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Le système, inspiré par une courroie transporteuse dans une brasserie Asahi au Japon dans les années 60, est ingénieux, social et permet de manger à son rythme. On compte 5 couleurs différentes pour les assiettes, chacune désignant un prix variant entre 2 et 7$ l’unité. Il ne suffit que d’appuyer sur un bouton pour que le serveur vienne prendre notre commande liquide.

Parlant de liquide, c’est Lawrence Picard de Nectar & Mixologie qui signe la carte des cocktails. J’opte pour le martini Shojo Sour, d’un beau vert franc et aux parfums d’huile de sésame, gin Bombay Sapphire Est et liqueur de melon Midori. Le goût du sésame l’emporte sur les autres ingrédients et permet une expérience très agréable en bouche. Le Kyozon propose également des bières, des whiskys japonais et des sakés importés.

Plusieurs spéciaux sont également offerts, à savoir un menu midi à 15$ en semaine et un Kaiten à volonté de 14h30 à 17h30 pour 17$.

Bien hâte d’y retourner pour essayer leur carte régulière, paraît que la morue noire miso et la salade asiatique exotique sont exquis. Signifiant co:exister, le Kyozon allie effectivement très bien le bar et la cuisine!

KYOZON – 1458 Crescent, MTL.

4 réflexions sur “Le tapis convoyeur à sushis du KYOZON.

  1. Pingback: Boeuf québécois et argentin à L’Atelier d’Argentine. | La Pique-Assiette

Laissez un commentaire