Salicorne et Dr. Pepper chez Henri !

Salicorne et Dr. Pepper chez Henri !

Le restaurant Henri St-Henri (je vous laisse deviner le quartier!) propose une cuisine de la côte Est mettant les fruits de mer à l’avant-plan, mais aussi des produits de notre riche terroir québécois.

Sans être un bar à proprement dit, d’ingénieux duos Drink & Eat ont été conçus pour le bonheur de tous, qu’on appréciera dans un décor juste assez « vintage-industriel » avec un service dans les règles de l’art.

Ainsi donc, j’opte pour le cocktail Spruce Beer, servi avec la terrine de canard du Lac Brome. Le romarin apporte un parfum des plus intéressants au breuvage, mais je ne retrouve pas le goût du poiré. La bouchée est bonne, bien que le confit d’oignon inscrit au menu semble avoir été oublié.

Le duo composé du drink au cidre de glace Neige Première est délicieux, un bon goût de whisky mais cette fois-ci, c’est au tour du sirop de gingembre à ne pas être détectable. La bouchée qui l’accompagne est superbe, à savoir du foie gras sur pain brioché avec une gelée au cidre de glace.

En entrée, on débute l’expérience par la planche de tomates variées, mozzarella fraîche, espuma de céleri et un beignet de crevettes. L’assiette, comme plusieurs autres, est décorée par de jolies branches de salicorne, cette plante sauvage des régions maritimes qui apporte un goût salin aux produits.

En plat principal, les raviolis de courge Butternut sont fait avec le top du cucurbitacé, ce qui rend la texture trop crue pour l’appellation ravioli. Ils sont garnis de chèvre des neiges aux canneberges, de même qu’une multitude d’autres légumes: champignons, pois verts, carottes, tomates, courgettes et oignons. Comme on dit, « trop, c’est comme pas assez« !

La chaudrée de maïs est magnifique et somme toute bonne, quoi que mal assaisonnée. Les fruits de mer qui la composent sont frais et savoureux, et le petit croûton de pain à l’os à moelle qui l’accompagne est décadent.

À boire, le Key Lime Harbor se boit tout seul, grâce à la fraîcheur du limoncello, vodka et jus de lime. Son rim de biscuit graham lui donne un petit twist sucré, un vrai cocktail-dessert.

Encore en sucre, le Bourbon Tonic est fort en Jim Beam, avec un bon goût de pêche. Dommage qu’on ne goûte pas la muscade et le poivre long, décidément beaucoup d’ingrédients se font timides chez Henri!

Quoi de mieux qu’un flotteur pour terminer une sympathique soirée? C’est ainsi que notre adorable serveur nous verse du Dr.Pepper sur une crème glacée vanille et chocolat noir, une combinaison gagnante qui rappelle le gâteau forêt noire :)

Bref, ce restaurant par Franco Parreira (Parreira Traiteur) et François Forest (Barraca, Quai No.4, Rachel Rachel, etc.) m’a offert une soirée des plus agréables dans un lieu superbe, le design intérieur, le service et les cocktails valent amplement le détour, mais un peu moins les plats eux-mêmes.

À noter, leur épicerie fine ouvrira prochainement ses portes à côté de celles du Henri, avec des produits québécois comme le Canard du Lac Brome et les saucisses Ils en Fument du Bon.

HENRI ST-HENRI – 3734, Notre-Dame O. MTL

2 réflexions sur “Salicorne et Dr. Pepper chez Henri !

  1. Pingback: Le menu printanier de Henri (ou de Adam Zaitouni). | La Pique-Assiette

  2. Pingback: Bien plus que du poulet portugais au restaurant 3734. | La Pique-Assiette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s