La fraîcheur du Salmigondis.

La fraîcheur du Salmigondis.

Voulant offrir un restaurant non-italien dans le quartier italien de Montréal (!), le Salmigondis signifie « mélange », et propose ainsi une cuisine d’influences diverses, qui changera au fils des saisons.

Derrière le projet, on retrouve une équipe de rêve avec des partenaires provenant du Café Sardine, Arts Café, L’Épicier et Nora Gray – Ça promet!

C’est sur la superbe terrasse intime – d’ailleurs l’une des seules de la Petite Italie à ne pas être sur le trottoir – que l’on se posera ce soir pour découvrir le restaurant, en débutant par les cocktails. Ici, les cocktails rendent hommage aux classiques, le mixologue Julien Blanchard (un ancien du Tripes & Caviar) étant plutôt du type puriste. Le Cobbler Amontillado met bien en valeur le vin fortifié, avec un léger goût d’orange. J’aurais souhaité pouvoir retrouver le goût de la menthe davantage, mais il reste somme toute très agréable à boire.

La carte des vins, quant à elle, est exclusivement composée de vins natures d’importation privée.

On casse ensuite la croûte avec les fleurs de courgette farcies à la ricotta et légèrement frites, merci à la maison pour cet amuse-bouche fantastique. Même le pain ne laisse pas sa place, un pain maison qu’on tartinera de beurre fouetté servi à la parfaite température, concombre mariné et cornichons.

À manger, le court menu propose des choix variés qui plairont à tous – truite, homard, pintade, pâte ou encore faux-filet. Pour notre part, on y va plutôt avec 3 entrées, question de se garder de la place pour le dessert. Un classique, une salade de tomates dont certaines sont marinées, de la ricotta, du jambon Serrano, une fleur de courgette frite et de la laitue Boston – impeccable!

Mon plat chouchou du Salmigondis est le ceviche de cardeau, une assiette toute en fraîcheur et en couleur, avec des beaux produits simplement apprêtés et assaisonnés juste comme il se doit; radis, concombre, suprêmes d’orange (encore, encore!), jalapeno, chips, échalote tempura et huile d’échalote.

Pour ce qui est du tartare de boeuf, le goût trop prononcé de la moutarde dénature le plat. Il est servi avec un scotch egg encore un peu coulant, un classique britannique qu’on ne retrouve pas assez souvent à Montréal.

On terminera la soirée assises au bar, pour déguster les vermouth d’importation privée et en savourant le flan au caramel en dessert, avec tire éponge et granola maison de pacanes et graines de tournesol; Un incontournable, bon à s’en lécher les doigts.

Bouffe : 8/10 – À la fois originale et simple, une belle cuisine du marché avec une présentation remarquable.

Ambiance :  9/10 – Une terrasse où il fait bon vivre.

Service :  9/10 – Des gens vrais et généreux.

Prix : $$ – De 13 à 15$ pour les entrées / De 18 à 48$ pour les plats principaux.

SALMIGONDIS – 6896 St-Dominique, MTL.

Ouvert du mercredi au dimanche pour les soupers et les lunchs (formule 3 services pour 19$), et pour les brunchs les week-ends.

4 réflexions sur “La fraîcheur du Salmigondis.

  1. Pingback: Top 10: Mes expériences culinaires coup de coeur de 2014. | La Pique-Assiette

  2. Pingback: Le brunch du Salmigondis – Oh que oui! | La Pique-Assiette

  3. Pingback: Crème glacée & pizza chez GEMA. | La Pique-Assiette

  4. Pingback: 10 terrasses où bien manger à Montréal. | La Pique-Assiette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s