Shinji – Un nom à retenir

Shinji – Un nom à retenir

Connaissez-vous le washoku? C’est la cuisine japonaise que nous propose le chef Shinji Nagai dans le restaurant qui porte son prénom, en plein coeur du quartier Little Burgundy à Montréal.

Le washoku est une nourriture simple et haut de gamme, et est même inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO (!) – Ici, on ne lésine pas sur la qualité ni la fraîcheur des produits.

Parlant de produits, c’est un menu dégustation 7 services qui nous est suggéré ce soir-là, pour célébrer la St-Valentin et surtout l’amour que l’on voue à la bonne bouffe. Mais avant d’aller plus loin, un petit cocktail est requis, après tout c’est vendredi! J’opte pour le Cosmopolitain blanc plutôt que rouge, avec des effluves de basilic – en plein dans mes cordes.

White Cosmo

White Cosmo

Rillette de saumon

Rillette de saumon

Il faut aussi souligner la beauté des lieux, le célèbre designer Bruno Braën se surpasse une fois de plus et nous en met plein la vue. Très étroit, l’espace est constitué d’une seule et unique table de bois qui remontent vers le plafond dans des formes loufoques et géométriques, évoquant les rails d’une montagne russe. Les couples ou groupes sont séparés par des panneaux aux motifs floraux colorés, et quelques chanceux peuvent être aux premières loges du bar à sushi tout au fond du restaurant.

Ceci étant dit, j’ai faim! En amuse gueule, la soirée s’amorce par une bouchée de rillette de saumon, avec concombre, graines de moutarde et caviar.

Une longue et étroite assiette présente ensuite l’entrée de salade de sashimi: thon rouge, saumon et crabe sont tous plus frais les uns que les autres. L’émincé frit de patate douce apporte un beau croquant, et la vinaigrette au yuzu une belle acidité.

Salade de sashimi

Salade de sashimi

En soupe, un consommé de canard est coulé sur un raviole de canard confit à pâte juste assez élastique, un demi bok choy bien fier, et des échalotes croustillantes comme des chips. Chaud, salé, réconfortant – ça goûte l’amour!

On les attendait impatiemment, les sushis: nigiri et maki. Dans les règles de l’art, rien à redire. Comme on en est au 5e service, le granité pomme et basilic nous fait le plus grand bien.

Raviole de canard

Raviole de canard

Sushi

Sushi

Débarque alors l’imposant plat principal, le boeuf Wagyu du Québec en sauce raifort, accompagné de rutabaga et shiitake. La viande est tendre, un régal pour les carnivores de ce monde! Pour conclure ce 7 services de la St-Valentin, un gâteau au chocolat blanc et lime, glace au thé vert est servi pour le dessert.

Boeuf Wagyu

Boeuf Wagyu

Gâteau chocolat blanc et lime

Gâteau chocolat blanc et lime

Bouffe : 9/10 – Une cuisine différente, fraîche, et si bien exécutée.

Ambiance :  9/10 – Festif et énergique.

Service :  9/10 – Un charmant serveur passionné par le métier.

Prix : $$$ – 75$ pour le 7 services, 122$ avec vins (par personne).

SHINJI – 1732 Notre-Dame O. MTL

Une réflexion sur “Shinji – Un nom à retenir

  1. Pingback: Top 10: Mes expériences culinaires coup de coeur de 2014. | La Pique-Assiette

Laissez un commentaire