Pèlerinage au Tripes & Caviar

Pèlerinage au Tripes & Caviar

Aller au Tripes & Caviar, c’est un pèlerinage.
Aller au Tripes & Caviar, c’est traverser la ville pour atterrir à Verdun.
Aller au Tripes & Caviar, c’est faire fi de ses préjugés envers les abats.
Aller au Tripes & Caviar, c’est des rencontres extravagantes et une expérience riche en émotions!

T&C Castle

T&C Castle

À la base un foodclub exclusif où l’on vous retirait montre et cellulaire à l’entrée, le T&C a maintenant pignon sur rue, un « passage obligé » dixit John Mike (Jean-Michel) le fondateur-propriétaire-chef-CEO des lieux, qui a des idées de grandeur dans l’industrie événementielle américaine.

Nous, on se pose au bar de ce repère de pirates, plutôt tranquille en ce dimanche soir juste avant Noël.

Geisha on Rollerblades – le nom m’interpelle, c’est le cocktail que je choisi pour débuter la soirée. Si je m’attendais à le recevoir dans une jolie tea cup vintage, ah ça non! Un vrai charme, le breuvage est composé de saké, vodka, sirop de poire fait maison, et un bitter à la sarsaparilla (plante d’Amérique Centrale et du Sud, dont on utilise les racines pour en faire une boisson gazeuse qui rappelle la root beer).

Bar

Bar

Cocktail

Cocktail

Pour débuter le service, on nous apporte en premier acte un plateau de charcuteries qui s’intitule La Tête au Cube : Bon je vous vois déjà faire la grimace. Ici, on met de côté ses idées préconçues, on goûte, pis on trippe (dans les deux sens, la pognes-tu?).

Bon alors La Tête au Cube, c’est : porchetta di testa, croquette de tête de cochon, tête fromagée, moutarde au bourbon, sauce gribiche, et légumes marinés – oignons, chou-fleur, champignons shimeji. C’est beau, c’est bon, on est content d’être heureux!

On poursuit par la cervelle en popcorn, joliment présentée avec des baies d’argousier (tellement trendy!), de fines tranches de concombre, du caviar espagnol fumé, et un tzaziki à la betterave qui tapisse le bol d’un doux rose.

La Tête au Cube

La Tête au Cube

Cervelle popcorn

Cervelle popcorn

Arrivent ensuite les queues de porcelet à la Général Tao. Je dois vous avouer qu’au début, je n’étais pas certaine de quelle « queue » on parlait ici, étant donné l’excentricité des lieux. Je vous rassure, on m’a dit que j’avais un esprit déviant!

On termine par les langues de veau, chou-fleur, champignons shimeji, chimichurri et noisette. Très tendre, mais trop salé.

Queue de porcelet

Queue de porcelet

Langue de veau

Langue de veau

Parce qu’avec Ben (mon partner de resto) il y a toujours un peu de magie quand on essaie un restaurant ensemble, on a droit ce soir-là à une représentation live d’opéra, par une jeune prodige de 14 ans : C’est Ave Maria et tout le tralala!

Assise à la longue tablée, cette famille a opté pour la formule Festin : Cochonnet de lait entier, avec têtes de poisson entières aussi. Pour finir en grand, elle nous invite à les aider à manger le dessert, véritable oeuvre d’art réalisée devant nous par John Mike et sa brigade au rythme de Down The Road ! Baptisé Jackson Pollock par le chef (peintre américain de l’expressionnisme abstrait) la table est généreusement garnie de pommes cuites, lemon curd, crumble, sauce au chocolat et autres gâteaux – so freakin’ cool!

Cochonnet de lait

Le Festin

Dessert

Dessert

Tripes & Caviar

Tripes & Caviar

Bouffe : 8/10 – Une expérience culinaire décapante qui remettra en question vos croyances alimentaires.

Ambiance :  8/10 – Pour une soirée peu achalandée, on peut dire que l’ambiance était de feu!

Service :  9/10 – Ici, on engage des personnalités, et ça parait. Un service attentionné et amical.

Prix : $$ – Entre 13 et 21 dollars par plat, on en partagera environ 4 pour deux personnes.

TRIPES & CAVIAR – 3725, Wellington, VERDUN.

Une réflexion sur “Pèlerinage au Tripes & Caviar

  1. Pingback: Top 10: Mes expériences culinaires coup de coeur de 2014. | La Pique-Assiette

Laissez un commentaire