« When I say Sake, you say?… Bomb! » – Imadake, pub japonais.

« When I say Sake, you say?… Bomb! » – Imadake, pub japonais.

Pour finir les fêtes en beauté, on se dirige joyeusement vers le pub japonais Imadake, afin de faire bombance!

Situé à l’ouest de la Sainte-Catherine à deux pas du métro Atwater, ce Izakaya ouvert depuis déjà 3 ans propose des viandes crues, des grillades, des plats frits, des bols de ramen et des salades, dans une ambiance festive, authentique et complètement éclatée.

Pour faire changement (not), on s’installe au comptoir, qui donne sur le bar et la cuisine ouverte où s’activent la sympathique brigade qui se parle en japonais – on s’y croit vraiment!

Imadake

Imadake

Cocktails

Cocktails

On découvre le menu en sirotant un cocktail rafraîchissant, avec des ingrédients typiques comme le yuzu et le sake. Le premier plat qui atterrit devant nous est le tataki de boeuf avec ponzu, cette succulente sauce à la fois acide, vinaigrée, douce et sucrée – bonheur!

Se pose ensuite le Yakiniku, plat vedette du Imadake, cette plaque brûlante où l’on fera nous-même griller le boeuf avant de tremper les fines tranches de viande dans cette exquise sauce japonaise. La viande est tendre et goûteuse, et l’exercice est des plus amusants!

Tataki de boeuf

Tataki de boeuf

Boeuf grillé

Boeuf grillé

On poursuit le service par les jolies crevettes en tempura avec sauce aux arachides, et on continue avec la morue noire poêlée qui fond comme du beurre en bouche, malgré les quelques arêtes.

Hybride entre un plat et un dessert, les cubes de fromage de chèvre frits avec une sauce érable et framboise sont très bien faits, mais c’est loin d’être un must. Par contre, si vous êtes un peu moins aventureux, vous trouverez votre compte avec ce choix plutôt québécois.

Crevettes Tempura

Crevettes Tempura

Morue noire

Morue noire

Chèvre frit

Chèvre frit

Pour le dessert, le gâteau au fromage au thé vert me laisse perplexe, car il a un arrière goût d’huile de morue. Dommage!

Mais ne vous inquiétez pas, on finira plutôt notre soirée par un fameux Sake Bomb, qui a fait la réputation des lieux au fil des années : On déposera un shooter de Sake sur deux baguettes, qui elles tiennent sur un petit verre de bière. Le serveur entame ensuite le refrain :

When I say Sake you say Bomb. Sake? Bomb. Sake? Bomb. Sake? BOMB!

et tout en criant le dernier « bomb », on martèle le table des points de sorte à faire tomber le shooter de Sake dans la bière, avant de le boire d’un seul trait – PARTY!

Gâteau au fromage

Gâteau au fromage

Sake Bomb

Sake Bomb

Sake Bomb

Sake Bomb

Voilà déjà plus de 2 ans qu’on me parle de cet endroit et que je souhaite l’essayer. Mes attentes élevées ont été plus que comblées, à la fois pour les viandes tendres et les sauces hallucinantes, que pour l’ambiance débridée et le personnel passionné. Très hâte d’y retourner pour continuer de découvrir leur menu, leurs différents bols de ramen semblaient si bons!

Vous m’y verrez donc sans doute autour de la grande table haute pour célébrer mes 25 ans cette année, avec plusieurs Sake Bomb à m’enfiler!

La cuisine

La cuisine

Art

Art

Salle à manger

Salle à manger

Bouffe : 9/10 – Gros coup de coeur culinaire, c’est frais, c’est savoureux et les présentations sont sublimes.

Ambiance :  9/10 – Incontestablement une des meilleures adresses en ville pour lâcher son fou! Allez-y en groupe.

Service :  9/10 – Des gens authentiques et dévoués.

Prix : $ – De mémoire, les plats sont entre 5 et 15$ chacun, on pourra facilement en partager environ 5 à 6 pour deux personnes.

IMADAKE – 4006, Sainte-Catherine O., MTL.

2 réflexions sur “« When I say Sake, you say?… Bomb! » – Imadake, pub japonais.

  1. Pingback: 5 excellents restaurants qui ferment après minuit. | La Pique-Assiette

  2. Pingback: Yokato Yokabai: les meilleurs ramen de tout Montréal. | La Pique-Assiette

Laissez un commentaire