Cocagne, le pays imaginaire d’abondance.

Cocagne, le pays imaginaire d’abondance.

Le restaurant doit son nom à la légende moyenâgeuse, qui raconte qu’il existe une contrée imaginaire, véritable paradis terrestre, où règne l’abondance et la fête: Cocagne.

C’est dans cet esprit ludique qu’Alexandre Loiseau, chef des lieux, a baptisé son restaurant il y a maintenant 10 ans. Le local accueillant à la base le mondialement connu Toqué!, Alexandre a donc d’abord fait ses classes aux côtés de Normand Laprise, rien de moins!

On s’y installe confortablement au comptoir-bar, afin d’essayer le menu spécial « Un souper presque parfait« , qui consiste à un 3 services à 39$. Chaque service propose trois choix, que les sympathiques serveurs se feront un plaisir de vous décrire.

Bistro Cocagne

Bistro Cocagne

En entrée, on débutera par les ravioles : Deux petites beautés au creux de l’assiette, farcies de viande braisée, déposées sur une compotée d’oignons caramélisés, avec queues de pleurotes érigées et huile de truffes.

L’assiette de saumon fumé maison est plutôt une salade de pomme verte avec quelques trop peu nombreux morceaux de poisson, ô combien délicieux! Des goûtes de moutarde à l’aneth décorent l’assiette, de même qu’une crème sûre à la ciboulette.

Ravioles

Ravioles

Saumon fumé

Saumon fumé

En plat, j’opte pour le très populaire boudin blanc, fait avec du blanc de volaille, sur sa purée et une petite poêlée de champignons. La réduction de vinaigre d’érable qui peinture l’assiette magnifie le boudin, qui sans elle est un peu banal.

La bavette de boeuf grillée est servie dans une sauce au poivre, un purée de pommes de terre, quelques racines rôties, et une poêlée de champignons qui vole la vedette.

Bavette de boeuf

Bavette de boeuf

Boudin blanc

Boudin blanc

Pouding chômeur

Pouding chômeur

Pour le dessert, on aura du mal à terminer le pouding chômeur pour deux, avec sa glace à l’érable. Ce plat signature de l’établissement avait élevé mes attentes, qui n’ont malheureusement pas été comblées – Je m’attendais à plus, il manque un kick.

Le bistro Cocagne est une institution en ville, humblement situé rue St-Denis. Bien que la cuisine soit irréprochable, j’ai trouvé les plats trop classiques à mon goût, je n’ai pas eu de wow. L’ambiance est également un peu out, j’aurais souhaité une expérience plus enivrante et colorée, à l’image du mythique pays de Cocagne!

Bouffe : 8/10 – Très classique, voire un peu trop!

Ambiance :  6/10 – Beaucoup trop tranquille et vieux jeu, il manque un petit spark.

Service :  9/10 – une équipe sympathique et en parfait contrôle du menu.

Prix : Menu Spécial – 3 services pour 39$

BISTRO COCAGNE – 3842, St-Denis, Montréal.

2 réflexions sur “Cocagne, le pays imaginaire d’abondance.

  1. Pingback: MTL à TABLE: 10 jours de restos. |

Laissez un commentaire