L’effet Vin Papillon

L’effet Vin Papillon

Les rois de Little Burgundy, le duo McMillan-Morin, frappent encore et agrandissent la famille : À LiverPool House et Joe Beef se joint leur nouvelle petite soeur, le Vin Papillon.

Le nom parle de lui-même : dans ce petit bar à vins (natures, pour la plupart) d’une trentaine de places tout au plus, on retrouve des plats délicats, élégants, frais. Alors que le Joe Beef est tout en viande, le Vin Papillon est plutôt tout en légumes : C’est son penchant féminin (mais ce n’est pas végé, quand même!).

Victuailles automnales

Victuailles automnales

Fromages du Québec

Fromages du Québec

Des victuailles sont disposées à l’entrée et visibles de la rue, comme du piment séché, de l’ail, des potirons et des pommes. Sur le comptoir du bar trône un énorme plateau de fromage du Québec, un bol de poires pochées, des petits pains ronds faits maison, et une montagne de fromage en grain sous une cloche de verre – Je ne pars pas d’ici sans mon fromage en crotte !

Le menu à l’ardoise varie au rythme des récoltes, vous l’aurez deviné. En ce début d’automne, on débute par les poireaux braisés avec une jardinière, tellement croquant que le bruit emplie mes oreilles de l’intérieur! C’est la focaccia aux champignons nappée d’une sauce style bisque de homard qui est encore dans ma tête et dans mon coeur, chaud, salé et croquant.

Poireaux et jardinière

Poireaux et jardinière

Pain aux champignons avec sauce au homard

Foccacia aux champignons avec sauce au homard

Pain fromage en grain et jambon blanc fumé

Pain fromage en grain et jambon blanc fumé

Chou-fleur rôti

Chou-fleur rôti

On nous apporte un autre pain cette fois-ci en longueur, fait avec du fromage en grain, surmonté de jambon blanc fumé, des pétales de fromages oranges et une sauce aïoli et moutarde : bon, mais je m’attendais à plus (d’où ma demande spéciale pour avoir un bol de fromage couic-couic cul-sec!).

On apporte ensuite un chou-fleur entier rôti/calciné qui, comme une belle blonde, fait retourner les têtes sur son passage : servi avec câpres, peau de poulet et beaucoup (trop) de jus de citron, ce plat est intéressant pour ses textures et son acidité, mais pas dans mes cordes.

La promixité des petites tables de bois, le look criard des plats, et la taille de ceux-ci poussent au partage, et même avec ses voisins : ici, les gens sont curieux, passionnés et ouverts aux découvertes. J’ai encore une émotion quand je repense aux chou de bruxelles encore sur la branche, avec fromage de chèvre, que mes voisines m’ont fait goûter, comme ça, sans gêne, comme si on était venus à 4 plutôt qu’en duos.

Salle à manger

Salle à manger

Cours arrière

Cours arrière

On retrouve également une charmante terrasse chauffée dans la cours arrière, qui donne sur la ruelle qui mène au jardin du Joe Beef.  Ça ajoute quelques places aux lieux, mais arrivez-tôt : C’est sans surprise que les gars font à leur tête, pas de réservation possible au Vin Papillon, pas même de numéro de téléphone sur leur site web.

Je veux finalement souligner le service hors-pair, en plein mon genre : un grand gaillard tattoué, mais si charmant et attentionné.

Bref, l’endroit possède un aura, un petit je-ne-sais-quoi : Ça doit être ça, l’effet Vin Papillon!

Bouffe : 4/5 – surtout intéressant pour l’audace des plats.

Service : 5/5 – sans doute l’un des meilleurs serveurs de tout Montréal.

Ambiance : 5/5 – pour la magie qui pousse aux amitiés spontanées!

Prix : $$ – À partir de 6$ par plat, il faudra en compter 2-3 par personne. Les bouteilles de vins débutent aux alentours des 45$.

VIN PAPILLON – 2519 Notre-Dame O., MTL

3 réflexions sur “L’effet Vin Papillon

  1. Pingback: 10 terrasses où bien manger à Montréal. | La Pique-Assiette

  2. Pingback: C2MTL: Le petit guide des restos. | La Pique-Assiette

  3. Pingback: Jellyfish, spécialiste du crudo+charbon. | La Pique-Assiette

Laissez un commentaire